Installation de l’environnement de développement Armadeus

Armadeus est une organisation qui produit des systèmes embarqués Linux, comme le fait également Raspberry Pi, à faible coût. Nous allons voir comment installer les outils qui permettent d’interagir et de développer avec une carte APF 28 et sa carte de développement.

Configuration des dépôts Debian 6

Ajout des dépôts nécessaires dans /etc/apt/sources.list (en root) :

deb http://ftp.br.debian.org/debian squeeze main
deb-src http://ftp.br.debian.org/debian squeeze main
deb http://ftp.br.debian.org/debian squeeze-updates main
deb-src http://ftp.br.debian.org/debian squeeze-updates main
deb http://security.debian.org/ squeeze/updates main
deb-src http://security.debian.org/ squeeze/updates main

Mise à jour de Debian (en root) :

apt-get update
apt-get upgrade

Branchement

Branchement du câble de USB de débogage sur le PC. (Celui à côté de l’alimentation sur la carte APF28_Dev)

Apf28_on_apf28dev

 

Installation et utilisation de GTKTerm

C’est un émulateur de terminal de ligne qui permet de prendre la main sur la carte APF28 branché au PC.

sudo apt-get install gtkterm

Lancement de GTKTerm

gtkterm

Un nouveau fichier de configuration est créé

Dans le menu Configuration, sélectionner Port et saisir la configuration suivante :

Port: /dev/ttyACM0   Speed:115200    Parity: None
Bits: 8            Stop bit: 1     Flow control: None

Valider la configuration.
Vous avez la possibilité de sauvegarder cette configuration pour la recharger lors de vos prochaines utilisations.

Branchement de l’alimentation électrique de la carte.

Si tout se passe bien vous devez voir ceci dans la console à la fin du boot de la carte (~ 10sec) :

Welcome to the Armadeus development environment.
armadeus login:

Il suffit alors de saisir root (pas de mot de passe par défaut).

Quelques exemples de commandes :
Lister tous les médias de stockages et l’espace disponible :

df -h

Ecrire un message :

echo "Hello everybody !!"

Installation du SDK

Avant d’écrire le premier programme, il est nécessaire de créer les outils requis pour les compiler sur le système host (ici notre machine Debian 6). Cette technique s’appelle la « Cross Compilation ». La toolchain GNU va être utilisée.

Configuration système recommandée

  • Espace disque : > 5Go
  • 2 Go de RAM
  • Processeur 2GHz avec 533MHz FSB
  • Connexion Internet > 1Mb/s

Avec cette configuration, la création de la toolchain, Linux et RootFS prendra environ 1h30.

Prérequis Linux

Saisir la commande suivante :

make -v

Votre « GNU Make » doit être supérieur ou égal à 3.81.

Prérequis Debian 6

Paquets requis

à exécuter en root/sudo

apt-get install -y build-essential gcc g++ autoconf automake libtool bison flex gettext 
apt-get install -y patch subversion texinfo wget git-core
apt-get install -y libncurses5 libncurses5-dev
apt-get install -y zlib1g-dev liblzo2-2 liblzo2-dev
apt-get install -y libacl1 libacl1-dev gawk cvs curl lzma 
apt-get install -y uuid-dev mercurial

Si votre distribution est dans un langage différent de l’anglais, il sera peut-être nécessaire d’installer « en_US » locale pour ne pas aboutir à une erreur lors de la compilation.

Il suffit d’installer « en_US.UTF-8 » locale avec la commande suivante

dpkg-reconfigure locales

Paquets optionnels

apt-get -y install libglib2.0-dev
apt-get -y install libnetpbm10-dev
apt-get -y install python-xcbgen
apt-get -y install xutils-dev

Java devt

apt-get -y install java-gcj-compat-dev default-jdk

Installation du SDK

Téléchargement de la dernière version stable ici :
http://sourceforge.net/projects/armadeus/files/armadeus/

cd /home
wget http://downloads.sourceforge.net/project/armadeus/armadeus/armadeus-5.2/armadeus-5.2.tar.bz2?r=http%3A%2F%2Fsourceforge.net%2Fprojects%2Farmadeus%2Ffiles%2Farmadeus%2Farmadeus-5.2%2F&ts=1359452199&use_mirror=garr

Décompression de l’archive

tar xjvf armadeus-5.2.tar.bz2

Configuration des options du SDK

cd /armadeus-5.2
make apf28_defconfig

Buildroot 1

Il est possible de modifier diverses options.

A la fin de vos modifications, quittez l’outil de configuration et sauvegardez votre configuration

Vous pouvez  à tout moment revenir au menu de configuration via la commande :

make menuconfig

Lancement du build :

make

Si vous rencontrez une erreur concernant le lien symbolique entre sh et bash, ces deux commandes doivent le regler :

mv /bin/sh /bin/sh_original 
ln -s /bin/bash /bin/sh

Maintenant il faut attendre que la commande make aboutisse, ce qui peut prendre plus d’une heure en fonction des configurations.

Buildroot 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *